Vous êtes ici : Accueil FRActualités

  • Recherche,
  • Culture scientifique et humanités,

Appel à communications "Homosexualité communiste (1945-1989)"

Publié le 3 juin 2016

Appel à communication dans le cadre du colloque international "Homosexualité communiste (1945-1989)" les 2 et 3 février 2017, co-organisé par Jérôme Bazin, Maître de conférences en histoire contemporaine à l'UPEC et membre du CRHEC.

Date(s)

du 1 juin 2016 au 25 juin 2016

♦ Présentation
À partir de l’année 1985, la milice de la République populaire de Pologne mène l’« Opération Jacinthe » (Akcja Hiacynt), une action politique ayant pour but d’inventorier tous les homosexuel-le-s du pays ainsi que leurs entourages. Pendant les deux années d’investigation, une liste de 11 000 personnes est ainsi constituée. Sous couvert d’un argumentaire à dimension médicale (en pleine menace d’expansion de l’épidémie du SIDA), cette action a pour conséquence de développer une surveillance accrue de la part de l’Etat mais aussi, en réaction, de pousser des citoyens à revendiquer de plus en plus fort leur volonté d’émancipation sociale – les homosexuel-le-s voulant désormais échapper au chantage et définir leur place dans une société civile polonaise en pleine mutation.
Cette opération est l’un des épisodes d’une riche histoire de l’homosexualité que ce colloque se donne pour tâche d’interroger et d’écrire, en prenant en considération plusieurs contextes de l’époque socialiste : l’U.R.S.S., les « démocraties populaires » (R.D.A., Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie) et la Yougoslavie, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à l’effondrement du bloc soviétique.

♦ Thèmes à aborder
Une large place sera accordée à l’histoire des arts. Dans les romans, dans les films, dans les images, l’homosexualité a pu surgir ici et là, dans des régimes où la censure sur le dicible et le visible ne cesse de s’exercer (avec là encore d’importantes variantes). Comment l’image d’un corps homosexualisé se produit-elle ? Comment l’homosexualité advient-elle dans les mots de la fiction ? Que penser de la proposition récente de Wojciech Śmieja selon laquelle il n’existe pas de « littérature homosexuelle » en dépit des nombreuses références à ce sujet dans les romans polonais ? Et que représentaient les productions artistiques pour les homosexuel-le-s à cette époque ? L’un des objectifs de ce colloque est de comprendre le rapport complexe – induit par le constat d’une possibilité homosexuelle – qui se joue entre les Etats socialistes, les individus et la création artistique.

Nous espérons que les échanges autour de ces sujets seront l’occasion d’une réflexion générale sur les  modèles, les corporéités, les langages, et bien évidemment les structures sociales et politiques où  les homosexualités ont trouvé une zone de répression et d’expression mêlées. A l’heure actuelle, alors que les mouvements homosexuels ont désormais acquis certains droits et que les formes de l’homophobie se renouvellent à l’Est comme à l’Ouest, explorer l’histoire de l’homosexualité contemporaine dans un autre contexte politique et social que celui dans lequel il est le plus souvent analysé (les régimes libéraux et bourgeois) peut permettre de ré-interroger certaines évidences, de transformer une mémoire avouée en une histoire délibérément autre, et d’aller à la rencontre de l’histoire critique d’un désir différent.


Télécharger l'appel à communications

Download Call For Papers

♦ Les propositions de communication
Les propositions de communication en anglais ou éventuellement en français (500 mots), accompagnées d’une courte biographie (5 lignes), devront être adressées le 25 juin 2016 au plus tard à l'adresse : eastqueerconference@gmail.com.
Les résultats de la sélection seront communiqués le 11 juillet 2016.

Les propositions doivent s’inscrire dans le champ d’étude interdisciplinaire des sciences humaines et sociales. Nous privilégions les propositions transmises par les doctorants ou jeunes docteur-e-s.
Contact :
Jérôme Bazin :