Vous êtes ici : Accueil FRActualités

  • Recherche,

Journée d'étude - Etre le numéro deux. Le rapport dominant-dominé dans les cercles du pouvoir, une perspective historique

Publié le 27 septembre 2019

Journée d'étude co-organisée par Pierre-Emmanuel Guigo,Maître de conférences en histoire contemporaine et Warren Pezé, Maître de conférences en histoire et membres du CRHEC à la faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines de l'UPEC.

Date(s)
Du 7 novembre 2019 au 8 novembre 2019
Lieu(x)
Créteil

Campus Centre
Maison des Sciences de l'Environnement
Salle : l'auditorium

Métro 8 : Créteil Université


Plan d'accès

Présentation

Si les dirigeants de premier plan ont souvent accaparé l’attention (monarques, présidents, papes, sultans…), leurs seconds ont moins été l’objet de l’attention des historiens et plus généralement des sciences sociales. Ce colloque entend combler ce vide dans une perspective transpériode et dans une optique d’anthropologie politique, attentive à l’aspect relationnel du pouvoir.
Comment et selon quelles logiques, en fonction des périodes et des espaces concernés, se négocie le partage des tâches, des dignités et de l’influence au sommet de l’État ? Comment est atteint l’équilibre entre concurrence et coopération et comment cette tension sert-elle de carburant à l’action politique ?

Parfois perçu comme un poste subalterne ("strapontin", "siège éjectable"…), un poste d’exécutant au service des numéros 1, le second peut aussi être celui qui exerce le pouvoir réel et en tire tous les bénéfices concrets. Et cette position, parfois décrite comme un "enfer", est la dernière marche pour accéder au pouvoir suprême.
 

Programme

Organisation

  • Pierre-Emmanuel Guigo, Maître de conférences en histoire contemporaine  à l'Université Paris-Est Créteil et membres du CRHEC
  • Warren Pezé, Maître de conférences en histoire à l'Université Paris-Est Créteil et membres du CRHEC