Vous êtes ici : Accueil FRPublications

  • Recherche,

Vers la liberté religieuse. La séparation des Églises et de l'État

Publié le 1 janvier 2006

Sous la direction d'André Encrevé et de Phillipe Boutry, avec le soutien du Centre Jean-Baptiste Say.

Date(s)

le 1 janvier 2006

Présentation de l'ouvrage
Fruit d'un colloque intitulé « Vers la liberté religieuse » et organisé par l'Institut Jean-Baptiste Say de l'université Paris Est Créteil, cet ouvrage collectif est le produit d'une réflexion sur la loi du 9 décembre 1905 en tant que loi offrant de nouvelles conditions au déploiement de la liberté religieuse.

Rappelant qu'elle s'inscrivait dans un contexte de césure à l'intérieur du mouvement intellectuel du XVIIIe siècle opposant les « Lumières françaises » aux « Lumières allemandes ou anglo-saxonnes », les auteurs s'accordent sur l'idée que la loi de 1905 portait en elle les germes de la liberté.

En ce sens, ses concepteurs avaient opté pour une mise en application des
« Lumières kantiennes » marquant ainsi l'arrivée à maturation des idéaux de la Révolution. L'analyse qui est produite dans cet ouvrage tend alors à souligner que la loi de Séparation des Églises et de l'État était déjà, en 1905, une loi acceptable pour les différentes confessions.

Le « discordat », ou crise du système concordataire, avait notamment contribué à la réception de ce nouveau cadre juridique comme favorable à la liberté. C'est ensuite l'application de cette loi acceptable et les bénéfices qu'en ont tirés les différentes confessions, qui l'ont confortée dans son aura de liberté et lui permet d'être, aujourd'hui, largement acceptée.

Cet ouvrage est particulièrement intéressant en ce qu'il retranscrit précisément les processus de maturation par lesquels la loi de 1905 est devenue une loi de liberté.

En contribuant à l'avènement de « nouveaux équilibres entre sphère publique et sphère religieuse », la loi de séparation a finalement été acceptée par tous comme pilier de la laïcité française et garantie de la liberté religieuse.

A propos des auteurs
André Encrevé est enseignant chercheur d'histoire du protestantisme français contemporain  à l'université Paris Est Créteil et Phillipe Boutry anciennement enseignant chercheur à L'université de Paris Est Créteil est aujourd'hui directeur de l'UFR d'histoire de l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Référence éditeur
Editions Bière, 2006, 346p
ISBN 2-85276-090-8
Partenaires :
Le conseil général du Val de Marne   
Contact :
André Encrevé :