• Recherche,

Exile and the Circulation of Political Practices

Publié le 15 septembre 2020

Ouvrage éditée par Catherine Brice, Professeur d'histoire contemporaine à l'UFR des Lettres, Langues et Sciences Humaines de l'UPEC et membre du CRHEC.

Exile and the Circulation of Political Practices
Exile and the Circulation of Political Practices
Date(s)

le 1 juin 2020

Présentation

Au XVIIIe siècle, les étrangers venaient assister aux sessions du Parlement britannique afin de comprendre comment une assemblée représentative pouvait, techniquement, fonctionner : parce que la politique n'est pas seulement une question d'idées, mais aussi beaucoup de pratiques et de techniques. On a beaucoup écrit sur la circulation des idées au XIXe siècle, et sur le rôle joué par les exilés, les réfugiés et les volontaires. Mais on en sait moins sur ce qui constitue aussi la politique : les pratiques, la mise en œuvre matérielle de la politique.
Comment débattre, voter, manifester ? Qu'est-ce que la représentation politique ? comment créer un parti et le diriger ?
Toute l'ingénierie politique du XIXe siècle, la naissance de la politique moderne, a été le résultat d'une intense circulation d'exilés qui n’ont cessé de croiser de nouvelles manières de « faire de la politique ». C'est ce que ce livre présente avec un large éventail d'exemples montrant comment l'exil s'est révélé être le laboratoire d'une nouvelle grammaire politique née de l'échange entre pays d'accueil et exilés.

During the 18th century, visitors would come and attend the British Parliament sessions in order to understand how a representative assembly could technically function, because politics is not only about ideas, but also a lot about practices and techniques. A great deal has been written on the circulation of political ideas during the 19th century, and on the part played by exiles, refugees and military volunteers in this intellectual mobility. However, less is known of what constitutes, in the end, politics : not only ideas, but practices, the material implementation of politics.
How does one debate, vote, or demonstrate ? What is political representation ? How does one “ start ” a political party, and run it ?
All the political engineering, of the 19th century, the period of the birth of modern politics, has been the result of an intense circulation of exiles, which, along with bringing in new ideas, borrowed new ways of “ making politics ”. This is what this book contemplates through a wide range of examples showing how exile turned out to be, during the century of the revolutions, the laboratory of a new political grammar and of political practices resulting in the cross-fertilization between host countries and exiled communities.

 

Auteure

Catherine Brice, Professeur d'histoire contemporaine à l’université de Paris Est-Créteil et membre du CRHEC.
 

Références de l'ouvrage

Édité parCambridge Scholars Publishing
Format : A5
Nombre de pages : 225
Prix : 61,99 £
Date de publication : 01/06/2020
ISBN : 978-1-5275-4812-1