Vous êtes ici : Accueil FRPublications

  • Recherche,

Corps de papier: l'anatomie en papier maché du docteur Auzoux

Publié le 26 octobre 2012 Mis à jour le 8 février 2018
Date(s)

le 18 octobre 2012

Ouvrage de Christophe Degueurce, Professeur à l'Ecole Nationale vétérinaire d'Alfort, conservateur du musée Fragonard. Publié avec le soutien du CRHEC.

Présentation de l'éditeur
Jusqu'au XIXe siècle la formation des médecins en anatomie comportait un incontournable : la dissection de corps humains ou animaux. Avec le risque toujours important de la piqure anatomique transmetteuse de germes et surtout la difficulté grandissante à se procurer des corps. Il existait bien des modèles anatomiques en cire mais lourds chers et peu pratiques ils étaient peu utilisés. C'est alors que le docteur Auzoux mit au point un procédé révolutionnaire par sa simplicité : la fabrication de corps en papier mâché. Grâce à d'habiles charnières on pouvait retirer peau muscles organes viscères. L'anatomie clastique était née. Auzoux proposa différents modèles ainsi que des détails. Puis il passa à des modèles animaliers puis végétaux gardant toujours en tête l'éducation des médecins ou des vétérinaires mais aussi des masses. L'entreprise Auzoux connut alors un succès commercial important et une diffusion internationale jusqu'à la mort du docteur en 1880. Petit à petit la production baissa puis cessa définitivement.
Aujourd'hui les pièces historiques crées par le docteur Auzoux connaissent un succès extraordinaire en salles de ventes : leur extrême délicatesse le foisonnement de détails et leur beauté en font des objets très recherchés non seulement par les collectionneurs mais aussi par les décorateurs les plus en vogue. C'est sous cet angle esthétique que nous avons choisi d'aborder visuellement ce sujet en traitant chaque pièce comme une oeuvre d'art tandis que l'auteur conservateur du musée Fragonard de l'Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort nous livre un texte passionnant sur ce docteur révolutionnaire.
Jusqu'au XIXe siècle la formation des médecins en anatomie comportait un incontournable : la dissection de corps humains ou animaux. Avec le risque toujours important de la piqure anatomique transmetteuse de germes et surtout la difficulté grandissante à se procurer des corps. Il existait bien des modèles anatomiques en cire mais lourds chers et peu pratiques ils étaient peu utilisés. C'est alors que le docteur Auzoux mit au point un procédé révolutionnaire par sa simplicité : la fabrication de corps en papier mâché. Grâce à d'habiles charnières on pouvait retirer peau muscles organes viscères. L'anatomie clastique était née. Auzoux proposa différents modèles ainsi que des détails. Puis il passa à des modèles animaliers puis végétaux gardant toujours en tête l'éducation des médecins ou des vétérinaires mais aussi des masses. L'entreprise Auzoux connut alors un succès commercial important et une diffusion internationale jusqu'à la mort du docteur en 1880. Petit à petit la production baissa puis cessa définitivement.

Aujourd'hui les pièces historiques crées par le docteur Auzoux connaissent un succès extraordinaire en salles de ventes : leur extrême délicatesse le foisonnement de détails et leur beauté en font des objets très recherchés non seulement par les collectionneurs mais aussi par les décorateurs les plus en vogue. C'est sous cet angle esthétique que nous avons choisi d'aborder visuellement ce sujet en traitant chaque pièce comme une oeuvre d'art tandis que l'auteur conservateur du musée Fragonard de l'Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort nous livre un texte passionnant sur ce docteur révolutionnaire.

A propos de l'auteur

Christophe Degueurce est Professeur d'anatomie et conservateur du musée Fragonard à l' Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort.

Références de l'ouvrage

Editions de la Martinière
ISBN-10: 2732453587
39 €
ISBN-13: 978-2732453583