Accès direct au contenu

UPEC

Centre de recherche en histoire européenne comparée

logo_pdf

CRHEC > Publications


La France des larmes: Deuils politiques à l'âge romantique (1814-1840)

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Actualités scientifiques, Publication

Le 1 mars 2009

Ecrit par Emmanuel Fureix, maître de conférences à la Faculté des lettres, langues et sciences humaines de l'Upec.

france_des_larmes 2.jpg

Présentation de l'éditeur
Comment lire le politique à travers le culte rendu aux grands morts, héros ou martyrs? A l'âge romantique, de la Restauration des Bourbons au retour des cendres de Napoléon (1814-1840), au moment où la dignité des morts est réaffirmée, où les larmes sensibles sont valorisées, Paris résonne de ces deuils dynastiques, étatiques, contestataires, voire insurrectionnels qui disent les fractures et les efforts de réconciliation d'une société avec elle-même.
Une génération après la Révolution, en plein apprentissage de la vie parlementaire, les affrontements politiques s'expriment par des panthéons rivaux, des mémoires contradictoires et des rites concurrents.

Le deuil des victimes de la Révolution vise à exorciser le régicide dans une improbable expiation nationale. Les funérailles dynastiques des Bourbons (duc de Berry, Louis XVIII) célèbrent le seul sang royal, quand le régime de Louis-Philippe "bricole" un deuil national réconciliateur - celui de Napoléon ou des insurgés de 1830 -, au risque de voir se retourner cette mémoire contre lui-même.

Dans le même temps, des funérailles d'opposition permettent à des exclus de la politique de pénétrer par effraction dans le cours de l'histoire. Des foules en deuil traversent la capitale et inventent l'"enterrement manif" autour de la dépouille du général Foy, de Benjamin Constant, du général Lamarque ou de La Fayette.

L'impossible deuil des vaincus, de Napoléon aux insurgés tombés sur les barricades, parvient aussi à percer dans l'espace public populaire.
La France des larmes, à travers ces deuils concurrents, propose un "étonnant voyage" (Alain Corbin), une immersion complète dans des gestes, des mots, des émotions qui suggèrent une autre manière d'écrire l'histoire politique.

A propos de l'auteur
Emmanuel Fureix est enseignant chercheur maître de conférences en histoire moderne et contemporaine à l'université de Paris Est Créteil et membre du centre de recherche en histoire européenne comparée de l'antiquité à nos jours.

Références ouvrage
Champ Vallon
Collection Epoques
EAN: 9782876734975

Contact

Emmanuel Fureix

mise à jour le 18 juin 2015

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Faculté de lettres, langues, et sciences humaines
Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC)
Bâtiment i3 - Bureau 202
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil Cédex
recherche-llsh@u-pec.fr