Vous êtes ici : Accueil FRMembresEnseignants-chercheurs

MALAPRADE Sébastien

Maître de conférences en histoire

Publié le 30 novembre 2018 Mis à jour le 3 décembre 2018

ENS de Lyon (2004)
Agrégation d’Histoire (2008)
Doctorat en Histoire à l’EHESS (2015)
Maître de conférences en histoire à l’UPEC depuis 2018
 

Thèmes de recherche

  • Histoire sociale de l’Espagne au XVIIe siècle
  • Histoire des finances
  • Histoire de la corruption et du crédit sous l’Ancien Régime
  • Argent et réseaux commerciaux des jésuites dans l’Atlantique

Présentation synthétique des recherches

Après avoir consacré une thèse à la mobilité sociale dans l’Espagne du XVIIe siècle dans une perspective micro-historique, Sébastien Malaprade travaille sur le contrôle des officiers des finances et sur la corruption. Ses recherches interrogent le rapport des sociétés à l’argent. Pour cela, il étudie en particulier les négoces des jésuites installés à Séville.
 

Publications

  • Livres
Des châteaux en Espagne. Gouvernement des finances et mobilité sociale au XVIIe siècle, Limoges, Pulim, 2018, 352 p.

Avec Sylvain André et Philippe Castejón, Arcana Imperii. Gouverner par le secret à l’époque moderne (Espagne, France, Italie), Paris, les Indes Savantes, à paraître en 2018.
 
  • Chapitres d’ouvrages
« Credit and Discredit of Financiers in Wartime : Defrauding and Serving the Crown in Seventeenth Century Spain », dans Anne Dubet, Joël Felix (eds), The War Within: Private Interests and the Fiscal State in Early-Modern Europe, Basingstoke, New York, Palgrave Studies in History of Finance, 2018, p. 17-44.

« Enriquecerse en tiempos de crisis: el control de los tesoreros y de los arrendadores de millones por un fiscal bajo Felipe IV », dans Francisco Andújar Castillo, Pilar Ponce Leiva (dir.), Mérito, venalidad y corrupción. Los agentes de la monarquía en España y América (s. XVII–XVIII), Valence, Albatros, 2016.

« La figure d’un letrado-juriste en Espagne dans la première moitié du XVIIe siècle, l’homme nouveau à l’épreuve des régimes d’historicité », dans Benoît Musset, Hommes nouveaux et femmes nouvelles de l’Antiquité au XXe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015.

  • Revue
  • Article en préparation
« The Spanish Visita Procedure as a Social Phenomenon », dans María Ángeles Martín Romera, Hannes Ziegler (éds.), The Officer and the People: Accountability and Authority in Premodern Europe, Oxford, Oxford University Press, 2019.
 

Collaborations scientifiques

  • Membre de deux projets scientifiques financés par l’Espagne (Proyecto del Plan Nacional I+D) : L’un porte sur l’histoire de la corruption et l’autre sur le rôle et l’usage des factums (porcones).
  • Membre du groupe d’études ibériques (EHESS-CRH). Co-organisateur du séminaire annuel à l’EHESS.